Catégorie : Actualité

 

Renforcer ses compétences entrepreneuriales, comment s’y prendre ?

Avant de se lancer dans la création d’une entreprise, il s’avère indispensable de posséder et ou de développer certaines caractéristiques nécessaires qui vous aideront dans ce processus. Cela suppose en premier lieu, que vous évaluiez vos caractéristiques et votre situation personnelle en lien avec l’activité que vous envisagez mener (ce sujet n’est pas développé dans cet article) et de recenser les écarts à combler, les points à améliorer.

Il existe de nombreux moyens pour modifier vos caractéristiques, améliorer vos compétences entrepreneuriales, votre situation et également prendre en compte les opportunités et menaces de l’environnement de votre projet de création.

Voici trois moyens que vous pouvez utiliser.

  1. Lire

De nos jours, il existe plein de magazines spécialisés par secteur, des journaux d’informations et surtout internet, qui peuvent vous permettre de rechercher des informations sur les entreprises, votre activité et les activités connexes, les marchés possibles de vos futurs produits/services, des centre de formation…..

Ne vous en privez pas.

  1. Apprendre d’entrepreneurs qui réussissent

Même, s’ils n’évoluent pas dans votre domaine d’activité (ce qui est plus facile à faire d’ailleurs), vous pourriez apprendre énormément d’entrepreneurs qui réunissent. Vous devriez pouvoir trouver des stages ou exercer des activités d’apprentissage auprès d’eux, n’hésitez pas à en solliciter. A leur contact, vous découvrirai bien des facettes du « métier » d’entrepreneurs. Observez comment ils travaillent, comment ils résolvent les problèmes….

  1. Suivre une formation

Améliorer vos compétences en suivant des formations techniques, participez à des programmes de formation à financement personnel en entrepreneuriat, en gestion d’entreprise, en développement personnel. Participer à ses séances de motivations, à des séminaires de coaching d’entrepreneurs. Vous apprendrez énormément et développerez votre lead, vous apprendrez à vous fixer des objectifs, à devenir de bons créateurs et manager d’entreprise aussi petite soit-elle.

Cinq éléments importants d’un plan d’affaires

On rencontre de plus en plus, sur internet, plusieurs canevas de plan d’affaires (ou business plan) selon l’objectif principal visé dans son élaboration, mais également selon le domaine d’activité, son but (création ou croissance), ou encore le niveau préjugé de la cible visée.  Ces canevas et l’étendue des renseignements requis varient aussi suivant l’organisme qui le conçoit ou la source de financement auquel on le destine (famille, projet de développement, fonds d’investissements, fonds de garantie, banques, structures d’accompagnement techniques privé ou publique…).

Cependant, il existe six éléments communs à tous les plans d’affaires. Ils peuvent varier en fonction de l’objectif premier du plan. Par exemple, un plan destiné à mobiliser des fonds de 50 millions de francs CFA sera bien plus détaillé et monté de façon différente d’un plan qui servira à obtenir moins d’un million ou à servir uniquement de boussole au promoteur lui-même.

  1. La présentation des promoteurs et ou de l’entreprise
  2. Le marché pour vos produits ou services

        Le secteur d’activité

  • Quelle est l’importance de ce secteur d’activité et quels sont les tendances et changements prévus?…..

        Le marché cible

  • Qui achète vos produits ou services ?……

        La concurrence

  • Qui sont vos concurrents ?…………..

        La stratégie commerciale

  • Comment attirez-vous vos clients ?…….
  1. Les produits ou les services offerts par votre entreprise
  • Quels produits ou services offrez-vous ?………..
  1. Les activités de l’entreprise
  • Où est située votre entreprise ? Quelles matières et/ou matériaux utilisez-vous ?…..
  1. La planification financière

        Données rétrospectives

  • Quel est le bilan des exercices précédents ? Quel est l’état des résultats des exercices précédents ?…….

        Données prospectives

  • Quels sont vos besoins de démarrage ou de développement ? Ou quelles sont les prévisions des dépenses en immobilisations et besoin en fonds de roulement prévus ?…………

A part ces éléments, il est souhaité de faire un résumé exécutif. Il est mis en début du plan d’affaires mais ne peut être rédigé qu’une fois tout le document achevé tout en oubliant pas les annexes.

Vous pouvez trouver en téléchargement libre des canevas simplifiés en cliquant sur le lien suivant :

Vous avez besoin de répondre à un appel à projet, de soumettre votre projet à une banque ou à un fonds, ou encore de rédiger un plan d’affaires pour créer votre entreprise, prenez contact avec l’équipe de STRATEGE CONSULTING. Nous nous ferons un plaisir de vous élaborer un plan d’affaires sur mesure adapté à votre activité.

Besoin d’aide pour identifier des structures de financement, nous pourrons également vous accompagner.

Vous pouvez télécharger l’article bien plus détaillé ici :

Comment identifier le personnel nécessaire pour votre entreprise ?

Votre idée, ou votre activité elle-même vous indique le personnel dont vous avez besoin ou les compétences nécessaire à celui-ci. Cependant bon nombre d’entrepreneurs et de dirigeants de MPE et PME n’arrivent pas à déceler les postes d’employés nécessaires car ils ne savent pas comment organiser leur activité (cet aspect n’est pas développé dans cet article) pour en faire ressortir toutes les tâches indispensables.

Voici 3 éléments qui peuvent vous aider à identifier le personnel nécessaire à votre activité :

  • recenser toutes les tâches (pas les grandes activités) de l’entreprise et regrouper par tâches similaires
  • faites ressortir les tâches que vous n’avez-vous-même, ni les compétences, ni le temps d’effectuer
  • pour les autres tâches, renseignez-vous auprès de professionnels sur les compétences (formations, expériences nécessaires pour pouvoir les effectuer mais également sur les performances moyennes à ce poste.
  • Identifier les groupes de tâches nécessaires tout au long de la journée et ceux qui ne seront que spontanés

Il existe bien d’éléments complémentaires à ceux-ci pour vous aider.

Pour plus d’informations sur l’ensemble des étapes, contactez STRATEGE CONSULTING. Nous saurons vous accompagner ou vous former sur des modules liés aux sujets abordés pour une meilleure conduite de vos activités.

Facilitez le financement bancaire de votre activité : les principales garanties

Lorsque vous choisissez de financer le démarrage, la croissance ou encore quelques fois le quotidien de votre activité par un crédit bancaire, quel que soit le type de crédit adapté au financement nécessaire, connaître les différentes garanties souvent exigé vous permettra de mieux vous préparer et de choisir l’option la plus souple pour vous permettre obtenir assez vite votre crédit.

Il vous est présenté à travers ces lignes l’essentiel à savoir sur les différentes garanties que vous pourriez utiliser pour faciliter ce processus.

On distingue deux grands types de garanties (ou « sûretés ») : les garanties personnelles et les garanties réelles.

  1. Les garanties personnelles

Les garanties personnelles sont principalement des cautionnements. Un tiers (parent, ami…) se porte « caution » du débiteur. Cela signifie qu’il devra se substituer à ce dernier en cas de défaut de paiement. C’est naturellement un engagement fort dont il convient en général de limiter le montant (éviter les cautionnements dits « tous engagements » réclamés quelquefois par les banques).

On distingue le cautionnement simple et le cautionnement solidaire. Dans ce dernier cas le créancier (l’institution financière) peut exiger le remboursement du crédit impayé indifféremment à la caution ou au débiteur principal. C’est le cas de certains produits des structures de financement décentralisé (microfinances). La caution doit être obligatoirement informée annuellement par la banque du montant de la créance due par le débiteur cautionné.

  1. Les garanties réelles

Les garanties réelles sont quant à elles fondées sur un bien matériel ou immatériel donné en gage. Ce sont essentiellement :

  • l’hypothèque, c’est la garantie donnée par un propriétaire sur un bien immobilier. Elle fait l’objet d’un acte authentique enregistré auprès du service de publicités foncières, anciennement conservation des hypothèques. D’où un coût assez élevé. C’est une garantie principalement utilisée dans le cadre d’un crédit immobilier.
  • le nantissement (ou gage) porte sur l’ensemble des éléments incorporels du fonds de commerce (droit au bail, marques, clientèle…). Les principales formules de crédits gagés sont l’avance sur titres, l’avance sur marchandises et le crédit automobile.

D’autres formes de garanties peuvent être apportées par des organismes spécialisés et des fonds de garantie. C’est le cas par exemple du Fonds GARI ou de l’Agence nationale de garantie de financement des PME/PMI (ANPGF) au Togo.

Pour d’amples éclaircissements, prenez contact avec l’équipe de STRATEGE CONSULTING. Nous nous ferons un plaisir de vous apporter appui/conseil ou de vous accompagner.

Comment choisir le bon emplacement pour votre entreprise ?

Avec les menaces de l’environnement dans lequel elle évolue, la place d’affaires[1] que vous sélectionnerez pour votre entreprise aura une grande incidence sur vos affaires. Sa taille, son aménagement, son emplacement et son apparence pourraient favoriser ou à contrario freiner l’accroissement de vos activités.

Comme les locaux commerciaux diffèrent sur le plan de la forme, de la localisation et du prix, vous devrez cerner vos besoins et vos moyens financiers affectés à l’acquisition de votre place d’affaires. Si vous avez élaboré un plan d’affaires, vous connaissez sans doute le montant dont vous disposez pour payer le loyer, le bail ou l’acquisition et les taxes. Une analyse des flux de trésorerie vous permettra de savoir si vous êtes en mesure d’acheter une propriété ou si la location est votre seule option viable.

La location vous permettra donc de réaliser moins de dépenses pour démarrer. Cependant n’oubliez pas pour autant de tenir compte des hausses éventuelles de loyer. Si vous en êtes le propriétaire, surtout pour certaines activités, cela constitue un gage de sécurité pour votre affaire mais cela peut également s’avérer un mauvais investissement. Assurez-vous donc de bien considérer toutes vos options avant de décider si vous voulez acheter ou louer votre espace commercial.

Dans tous les cas, voici cinq conseils qui pourront vous guider dans vos recherches pour trouver le bon emplacement pour votre entreprise.

  1. Choisissez votre emplacement en fonction des besoins de votre entreprise

Si vous offrez des services personnels, professionnels ou créatifs, mieux vaut peut-être opter pour des bureaux fermés dans des quartiers attrayants, où la connectivité est assez fluide et facilement accessibles en transport en commun. La capacité d’attirer et de fidéliser des employés compétents peut s’avérer également essentielle à la survie de ces entreprises. Un immeuble situé dans un endroit central et facile d’accès peut vous procurer un avantage stratégique.

  1. Considérez les coûts liés aux aménagements qui seront nécessaires

Lorsque vous aurez trouvé un local convenable et bien situé, réfléchissez aux aménagements qu’il faudra y faire ou aux transformations qu’il faudra y apporter.

Si vous louez des locaux qui requièrent des modifications, vous devrez négocier avec le propriétaire. Assurez-vous d’avoir un contrat qui précise les travaux à exécuter.

Dans tous les cas, ayez une idée précise de l’aménagement et de la décoration intérieure que vous souhaitez dans votre futur local, évaluez leur coût, cela vous orientera dans le choix de votre emplacement.

  1. Prévoyez un agrandissement futur

Il est pertinent de prévoir de l’espace suffisant pour un éventuel agrandissement. Vous pouvez, compte tenu de vos projection prendre un local que vous n’utiliserai pas dans son entier pour un début. Toutefois, payer pour de l’espace additionnel qui ne sera pas exploité avant un bon moment n’est peut-être pas la meilleure façon d’utiliser votre fonds de roulement. Avant d’investir dans un espace additionnel, vous devez avoir toutes les raisons de croire que vous en aurez besoin dans un laps de temps relativement court. Votre plan d’affaires et vos conseillers pourront vous aider à évaluer vos moyens financiers.

  1. Renseignez-vous sur les taxes et l’infrastructure

Les taxes varient selon le régime fiscal auquel vous êtes soumis compte tenu de la nature juridique de votre entreprise et la loi des finances. Des cabinets d’assistance comptable et fiscale pourront vous renseigner à ce sujet. Ou prenez contact avec l’équipe de STRATEGE CONSULTING et nous vous en indiquerons de fiables.

  1. Distinguez vos besoins de vos goûts

Il est facile de se laisser séduire par la multitude de particularités et de choix offerts. Après avoir fait le tour des possibilités, établissez la liste des vrais besoins de votre entreprise. Énumérez ensuite les critères souhaitables, mais non indispensables.

Vous devriez ainsi éliminer les locaux qui ne respectent pas vos critères essentiels. Il vaut mieux limiter votre liste, sinon aucun édifice ne vous conviendra. Classez les édifices restants selon leur niveau de satisfaction par rapport à vos critères essentiels.

Pour de plus amples informations pouvant vous orienter dans le choix d’un bon emplacement pour votre entreprise, prenez contact avec l’équipe de STRATEGE CONSULTING. Nous nous ferons un plaisir de vous accompagner.

Téléchargez la version pdf plus complète de cet article ici:

[1] La place d’affaires est utilisée ici pour indiquer le lieu où l’entreprise vend, où à partir duquel la distribution est organisée. Elle peut être, souvent dans le cas d’entreprises de production ou de manufacture, différente du lieu de production.

Comment choisir la forme juridique de votre entreprise?

Il existe plusieurs statuts juridiques que peut prendre votre entreprise. Ces statuts sont généralement liés à la qualité des personnes du (ou des) dirigeants eux-mêmes ou aux capitaux (Entreprise individuelle, Société en nom collectif, société à responsabilité limitée, société à responsabilité limitée unipersonnelle pour ne citer que ceux-là).

En fonction de la nature de votre activité, de la nature de vos relations commerciales (B to C ou B to B), ou encore de vos perspectives, il s’avère important de bien choisir le statut juridique de votre entreprise car mal choisi, celui peut constituer bien plus d’entraves que d’avantages pour le développement rapide de votre entreprise.

Voici quelques les facteurs importants à évaluer pour choisir le statut juridique le plus approprié et le plus bénéfique pour votre entreprise.

  1. La taille des investissements

Si l’entreprise doit emprunter beaucoup de capital pour acheter du matériel, il serait préférable de ne pas être personnellement responsable des dettes, par conséquent la société à responsabilité limitée serait alors le plus approprié. Dans le cas contraire, surtout pour un début d’activité, une entreprise individuelle serait bien plus appropriée.

  1. Le type de relation commerciale

Si votre entreprise offre ses produits/services beaucoup plus à des entreprises, elles-mêmes formelles et qui sont astreintes à la collecte des taxes qu’elles doivent reverser à l’autorité fiscale ou encore auxquelles l’autorité fiscales fait obligation, il serait bien moins avantageux de choisir un statut d’entreprise individuelle.

  1. La nature de vos prestations

Généralement bien des prestations de services intellectuelles sont attribuées sur la base d’avis à manifestation d’intérêt (AMI). Il en est de même pour des entreprises de vente de matériels et équipements, de prestations de services aux entreprises envisageant collaborer avec des institutions parapubliques ou internationales qui sont souvent. Si votre entreprise évolue dans ces domaines d’activité, il est bien plus avantageux d’utiliser un statut de société (SARL, SAS….) afin de pouvoir participer aux marchés lancés pour le compte de projets ou par les organismes gouvernementales ou parapubliques, les bailleurs ou les projets en cours de mise en œuvre.

Télécharger la version pdf de cet article ici:

Formation en rédaction plan d’affaire

Pour bénéficier d’un financement de votre projet, vous devez savoir rédiger vos plans d’affaire. C’est pour cette raison que nous organisons une formation en rédaction de plan d’affaire.

Vous pouvez vous inscrire

Formation Création d’entreprise au Togo

 

Nous organisons une formation en création d’entreprise. Cette formation aura lieu au Togo, dans la ville de Lomé. La formation concerne comment créer son entreprise et l’entretenir. La formation est sanctionnée par un diplôme. Nous vous enseigneront à réaliser les plans d’affaire.Vous verrez le plan de la formation.

Démarche administrative

Pour créer son entreprise c’est maintenant simple au niveau de l’administration. EN 24 h vous avez votre entreprise qui est enregistrée.

Avoir une idée

La création d’une entreprise commence avec une idée. Vous allez découvrir un problème à résoudre. Toujours, les gens ont des problèmes. il faut chaque fois penser aux solutions. Cependant, ce n’est pas aussi facile car, le système éducatif au Togo ne nous a pas préparé à ce genre de choses.

Veuillez remplir ce formulaire pour télécharger le document